« Marions la protection de l’environnement à la mode » Anny Darlène

Yanditswe na NKURUNZIZA Huguette
Kuya 18 Myandagaro 2017 saa 05:15
Yasomwe : 6273
1 0

Entrepreneure à 26ans, Anny Darlène NDORIMANA est une jeune fille protectrice d’environnement diplômée en droit d’affaires. Mis de côté son diplôme, Darlène se lance dans l’entrepreneuriat.

«En entrepreneuriat, l’enjeu est majeur.» Tels sont les mots prononcés par Anny Darlène NDORIMANA lors de sa rencontre avec une journaliste du journal IGIHE, ce vendredi 18 Aout 2017.

JPEG - 88.5 ko
Darlène NDORIMANA,entrepreneure

Comment protéger l’environnement tout en créant du travail

C’est la question que Darlène s’est posée pour lancer son projet. Membre de l’association de protection de l’environnement, Anny Darlène a voulu contribuer à la protection de l’environnement ainsi qu’à la limitation du taux de chômage en faisant le recyclage des emballages plastiques jetées dans les rues ou utilisées dans les ménages.

« Ici à Bujumbura, chaque ménage utilise au moins 2 sachets par jour. Les emballages plastiques mettent environ 400ans pour biodégrader. Et malgré les effets néfastes les gens continuent à les jeter dans la nature. Alors je fais le recyclage des emballages plastiques pour en fabriquer des accessoires de mode et les des sandales pour hommes et femmes. » A indiqué Darlène.

Pensez vert et soyez chic

Même si les plastiques sont trop légers pour être recyclés, l’entrepreneure a tout fait pour y parvenir. Elle tisse des emballages plastiques qui servent à la décoration des sandales ou à la fabrication des broches et d’autres accessoires de mode.

Cela n’a pas été facile au début. Elle a fait beaucoup d’essai pour arriver à la perfection. Anny Darlène NDORIMANA fait également savoir que son travail ne peut pas se faire en solo car elle a besoin de travailler avec des cordonniers sous traitance et des personnes pour le tissage de ces emballages plastiques.

Elle souhaite avoir une entreprise qui pourra donner du travail à beaucoup de gens. Et au moment où la loi qui empêche l’utilisation des emballages plastiques sera mise en vigueur ici au Burundi, l’entrepreneure a avoué qu’elle ne manquera pas de matière première étant donné que les gens continuent à jeter des plastiques dans la nature et que ça prend beaucoup de temps pour la biodégradation.


Kumenyekanisha

1
Christophe 19-08-2017 à 12:34

I appreciate such initiative so much!!!
I also encourage the buyers from Burundi Bujumbura and Africans to increase market of made in Africa. Now made in Burundi

TANGA ICIYUMVIRO

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKWA RY’ICIYUMVIRO CAWE

Kumenyekanisha

Kumenyekanisha
Kumenyekanisha

Kumenyekanisha